parallax background

Lancer son activité en calligraphie arabe, easy or not?

4 astuces incontournables pour apprendre à lire efficacement à votre enfant
19 décembre 2019
10 conseils en or pour parler anglais couramment !
5 janvier 2020
 

Se lancer dans la calligraphie arabe : easy or not ?

 

Kristell, professeur particulier de calligraphie et auto-entrepreneur nous livre aujourd'hui quelques conseils afin de débuter plus aisément en calligraphie.

 
 

La calligraphie : trop de styles, trop complexe … de prime abord ? 

 

Petit retour historique oblige. La calligraphie avait au début un rôle avant tout pratique, et va devenir très vite un art où chaque culture va développer son propre style. En arabe il existe des centaines de styles, dont 6 ou 7 principaux issus de 2 grandes familles que sont le koufique (formes brutes et angulaires), et la cursive (plutôt formes adoucies et arrondies).

 
Image 1 calligraphie
 

Avec la propagation de l'islam, l’écriture arabe connaît une extraordinaire extension géographique : au Proche-Orient, en Asie, au Maghreb et en Andalousie principalement. Ce qui explique une telle diversité et richesse de styles encore aujourd'hui.

 

La calligraphie : une histoire de passion

Pour devenir un professionnel en calligraphie, il n’est pas nécessaire d’être né arabophone, ni de s’encombrer et se ruiner avec un tas de matériel. 

Issue d'une famille française, je n'ai appris et découvert la langue arabe que bien des années plus tard, lors de ma découverte de l'islam. Ma passion pour la calligraphie s'est développée au fur et à mesure et ce n'est que récemment que j'ai vraiment cherché à créer mes projets autour de cet art. Autant dire aucun lien natif avec cette langue.

 
Découvrez nos professeurs spécialisés pour accompagner votre enfant en lecture (1)
 

Par où commencer ?

Il est plus judicieux de commencer par ce qu’on appel le style thuluth. 

Thuluth signifie « le tiers » en langue arabe, écriture qui a vu ses mesures réduites par trois.

 

Le thuluth

 

Le surnom de ce style est « la mère des calligraphies ». Pourquoi ? Simplement car le thuluth est considéré comme la forme parfaite de l'écriture ronde. Il s'agit du style le plus strict et assez difficile mais surtout le plus complet avec une gestuelle et des mouvements très riches. Ce style clair et régulier permet de bien comprendre les bases de tous les autres.

Celui qui arrive à le maîtriser est donc à l'aise pour ensuite aborder d'autres styles. Sans compter qu'un calligraphe ne peut être désigné tel quel tant qu'il ne maîtrise pas le thuluth. A noter aussi qu'on le retrouve fréquemment dans l'architecture arabo-musulmane.

 

Quel matériel est utilisé ?

 
 

Toute personne souhaitant se lancer dans la calligraphie doit être équipée ! Pour ne pas se ruiner dans du matériel non nécessaire nous irons à l’essentiel. 

S'il existe des matériaux communs selon le style de calligraphie que l'on veut faire, certains outils vont se différencier.

 

Le Qalam

Je pense notamment à l'outil emblématique de la calligraphie arabe : le qalam. 

 

 
Image 4 calligraphie
 

Exemple avec le style maghrebi et le style thuluth : le 1er nécessite un qalam ou une plume avec une pointe plutôt arrondie tandis que le 2nd nécessite un qalam au bec biseauté.

 

 
 

Pour un débutant, il est important d'avoir un qalam biseauté. Outil traditionnel, contrairement à la calligraphie latine, la calligraphie arabe nécessite un angle particulier pour bien exécuter les mouvements des lettres. Il existe plusieurs matériaux de qalam (bambou, roseau, japonais...). A défaut on peut utiliser des feutres ou même des marqueurs pour commencer, accessibles dans les supermarchés et grandes surfaces pour – de 10 €. 

 

Le papier

Pour le papier, il est préférable qu'il soit brillant, là encore le choix est large notamment dans les magasins d'art. Il est également possible de recourir à du papier glacé utilisés pour les copieurs et les imprimantes laser et à jet d’encre. Lorsque vous choisissez votre papier, il faut faire attention au grammage. Plus le grammage est fin et + le papier aura tendance à absorber l’encre et “baver”.

 

L’encre

Quant à l'encre, on peut utiliser de l'encre de chine par exemple. Beaucoup sont disponibles en magasins (spécialisés ou non) ou sinon via internet.

L'important est de ne pas rester bloquer sur cette partie. L'expérience viendra avec l'entraînement.

 

Il est également possible de fabriquer son propre matériel que ce soit l’encre, le papier et même le qalam. Si vous choisissez de fabriquer votre propre matériel, que vous ne savez pas comment choisir votre matériel ou encore que vous souhaitiez prendre des cours en calligraphie, n’hésitez pas à me contacter. 

 
Découvrez nos professeurs spécialisés pour accompagner votre enfant en lecture (1)
Kristell alias Nawel

Auto-didacte et non-arabophone, je suis convaincue que toute personne peut se lancer. A condition de faire preuve de certaines valeurs comme la motivation, la patience et l'humilité ! Artiste autodidacte passionnée

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *